Produits et matériel d'entretien professionnel

Les professionnels du nettoyage industriel sont équipés de matériels et de produits spécifiques. En effet, l’objectif est d’assurer un lavage optimal tout en gagnant du temps par une pratique efficace et des outils performants. L'entretien est effectivement indispensable dans des secteurs qui reçoivent du public, qui accueillent des salariés, qui stockent des produits divers. Il en va d’une question d’hygiène et de propreté, mais également d’esthétique et d’image. Des locaux propres inspirent confiance.

produits matériel nettoyage

Certaines surfaces ont des besoins spécifiques. En effet, une moquette ne se nettoie pas comme du carrelage, le parquet n’a pas les mêmes besoins que le lino, les vitres ne se lavent pas de la même manière qu’un mur peint, etc. Les entreprises de nettoyage l’ont bien compris et proposent des matériels et des produits adaptés à chaque type de revêtement, pour vous offrir un lavage méticuleux de vos sols, de vos murs et de vos surfaces vitrées. Par ailleurs, certains secteurs d’activité ont des besoins très particuliers.

Si de nombreux locaux, comme les bureaux, les espaces de vente ou d’échanges peuvent se contenter d’un entretien industriel classique, d’autres domaines ont des besoins très précis.

Technicien aspirateur professionnel

En effet, le milieu médical (les hôpitaux, les maisons de soins, les maisons de retraite, les cliniques vétérinaires, les infirmeries, les cabinets médicaux, etc.) nécessite des produits et des matériels adaptés capables de nettoyer les surfaces et d’en éliminer les microbes, les bactéries et les virus sans danger pour la santé des patients, du personnel médical et des visiteurs.

Il en va de même du domaine de la petite enfance ; les enfants doivent pouvoir évoluer dans un environnement sain, propre, hygiénique et sans danger pour leur santé. Quant aux milieux agroalimentaire et de la restauration, il est indispensable de prévoir un entretien adapté respectueux des marchandises.

Le lavage des sols

Le lavage des sols est indispensable dans les locaux professionnels. Il faut entretenir régulièrement les revêtements et les nettoyer efficacement à l’aide de matériels et de produits adaptés.

► L’autolaveuse

L’autolaveuse est une machine de nettoyage destinée à assurer quatre actions en une. En effet, elle est équipée d’un aspirateur de saletés, d’un produit nettoyant pour mouiller le sol, d’une brosse ou d’un disque pour décrasser la surface et d’un aspirateur pour sécher. En un seul passage, l’autolaveuse assure quatre fonctions essentielles, ce qui est un véritable gain de temps pour les équipes de nettoyage.

autolaveuse professionnelle

Il existe différents modèles (électriques, thermiques, à batterie) de multiples dimensions afin de couvrir tous les types et toutes les tailles de surfaces. En outre, elles peuvent être équipées de matériels spécifiques pour répondre aux besoins précis de certains types de sols.

Les brosses/le plateau et les barrettes suceur doivent être rincés et séchés chaque jour.  Le contrôle de l’usure des accessoires de la machine est également à faire régulièrement. Ces éléments sont la garantie d’un nettoyage de qualité. Par ailleurs, leur usure peut causer un dysfonctionnement de l’appareil sur le long terme. Le bon entretien de l’autolaveuse est une garantie de son bon fonctionnement. Cela permet également de faire des économies sur les dépannages et évite les longues immobilisations pour réparation.

Il convient de vidanger et rincer tous les jours le réservoir d’eau sale. Les produits détergents utilisés lors du nettoyage risquent en effet d’abimer le réservoir. Le rinçage est également très important, car les résidus de poussières et de gravier peuvent boucher les conduits à la prochaine utilisation. La vidange du réservoir d’eau propre peut se faire une fois par semaine. Il faut aussi laisser les trappes ouvertes après le nettoyage pour sécher à l’air libre et évacuer les mauvaises odeurs.

nettoyage sol industriel autolaveuse

Au moins une fois par an, il convient de vérifier l’état des balais carbone du moteur (aspiration et lavage). N’hésitez pas à les remplacer si nécessaire. Il est important de réparer les petits défauts dès leur constatation. Cela afin d’éviter les réparations coûteuses et les immobilisations prolongées de la machine.

► La monobrosse

Monobrosse manuelle

La monobrosse est une machine mécanisée qui se compose d’une brosse ronde actionnée par un moteur. Elle convient au nettoyage d’un grand nombre de surfaces, notamment le carrelage, le béton, le lino, le parquet, la pierre et le grès. Facile à manipuler, elle est dirigée par l’opérateur manutentionnaire grâce à un manche réglable ou timon.

Elle présente des caractéristiques similaires de lavage à une autolaveuse mais ne sèche pas la surface nettoyée, étant dépourvue de dispositif d’aspiration de l’eau. Si la monobrosse fonctionne traditionnellement grâce à une brosse, il est possible de l’équiper d’un disque selon la nature du revêtement.

Monobrosse lavage sol

Il existe toute une gamme de disques, du plus clair au plus foncé selon le degré de décapage souhaité. Quoi qu’il en soit, il est indispensable d’équiper sa machine en fonction de la nature et du degré de saleté du sol pour un nettoyage efficace sans provoquer d’usure prématurée des surfaces.

Les différents modèles

Il existe plusieurs modèles de monobrosses qui se distinguent par leur vitesse de rotation :

  • La machine basse vitesse lave, récure et décape les sols sales et moquettes entre 140 et 200 tours/min.
  • L’engin moyenne vitesse lustre et polit les sols moyennement sales entre 300 et 600 tours par minutes.
  • Le modèle haute vitesse polit et fait briller les sols peu sales jusqu’à 3000 tours par minutes.

monobrosse haute vitesse

Plusieurs accessoires et équipements peuvent être ajoutés à la machine pour mieux adapter son action aux besoins des locaux. Néanmoins, il est à noter que l’entretien d’un sol sale nécessite avant tout un lavage à faible vitesse, plus à même de le décaper efficacement.

► La balayeuse

La balayeuse est une machine qui balaie le sol. Elle se présente sensiblement comme l’autolaveuse, à la différence près qu’elle n’assure pas de lavage. Poussée ou conduite par l’opérateur, elle dépoussière les revêtements et aspire et collecte les déchets et résidus.

balayeuse industrielle exterieur

La balayeuse existe en différents modèles et formats pour répondre à tous les besoins de surface. C’est une machine idéale pour l’entretien quotidien de sols peu sales et des extérieurs. Elle est adaptée au nettoyage des espaces extérieurs ou des locaux ne nécessitant pas un lessivage et se décompose en 3 types :

  • La balayeuse racleuse : cette machine est dotée d’un racleur orientable.  Elle est destinée au nettoyage des déchets humide et à forte densité;
  • La balayeuse ramasseuse : cette balayeuse est équipée d’un système de ramassage. Elle est adaptée pour récupérer des déchets secs ou humides de faible ou moyenne densité ;
  • La balayeuse aspiratrice : Disposant d’un aspirateur, cet engin permet de balayer et d’aspirer en même temps les déchets de densité faible ou moyenne.

► L’aspirateur

L’aspirateur industriel se présente comme les modèles ménagers des particuliers, mais il permet une aspiration renforcée, notamment des fines particules de poussières. Il est conçu pour mieux résister à certaines saletés nocives et pour garantir un résultat idéal.

aspirateur industriel

L’aspirateur, comme la balayeuse, nettoie le sol de ses poussières et saletés. En revanche, il ne convient pas au ramassage et au collectage des plus gros déchets. Pratique sur certaines surfaces délicates comme les moquettes, l’aspirateur est également plus simple à manipuler dans les espaces exigus comme les bureaux et les salles de pause. Toutefois, contrairement à la balayeuse, il ne convient pas aux espaces extérieurs.

► Serpillère et seau

la traditionnelle serpillère est idéale pour compléter l’action de l’aspirateur ou de la balayeuse. Fixée sur le balai ou mobile, la serpillère est utile pour lessiver manuellement le sol. Les modèles microfibres sont également conçus pour nettoyer simplement les poussières, les cheveux et les poils en les attirant.

serpillere seau chiffons produits

Elle est ainsi pratique dans les milieux où un nettoyage rapide est nécessaire et où il n’est pas concevable de passer une autolaveuse, soit en raison du bruit occasionné, soit en raison de l’espace réduit (sanitaires, vestiaires, chambre médicalisée, clinique vétérinaire, garderie, etc.).

Pour la manipuler, l’opérateur la plonge dans un seau contenant de l’eau chaude additionnée de détergent, il l’essore et il la passe sur le sol pour éliminer traces et saletés. Ce matériel est idéal pour un travail précis et d’appoint. Le seau est quant à lui un accessoire simple, mais indispensable pour l’entretien des sols et des surfaces. Dans le cadre du nettoyage des revêtements, il sert essentiellement à recueillir le mélange d’eau chaude et de détergent dans lequel la serpillère est plongée.

► Les produits détergents

il existe une large gamme de produits détergents destinés à l’entretien des sols. Ces produits se déclinent en un vaste choix de modèles, du plus basique au plus spécifique. En effet, les détergents les plus simples assurent le nettoyage et le décrassage tout en laissant une odeur agréable grâce à leur parfum de synthèse.

Les plus spécifiques contiennent des composants précis destinés aux milieux particuliers comme le milieu médical (cabinet médical, hôpital, maison de soins, clinique vétérinaire, etc.), le milieu agroalimentaire et le milieu de la restauration. En effet, ces secteurs ont besoin de produits détergents hautement désinfectants, mais également respectueux des personnes qu’ils accueillent.

Le lavage des murs

Le nettoyage des façades et murs est indispensable pour la dimension hygiénique et l’aspect esthétique.

nettoyage facade exterieur haute pression

► Les brosses

Les brosses font partie des ustensiles utiles pour le nettoyage et le récurage des murs. En intérieur, certains locaux spécifiques nécessitent des lavages précis. Le milieu médical, le domaine de la restauration ou encore le secteur agroalimentaire sont notamment des activités qui ont besoin de nettoyages muraux réguliers et particulièrement adaptés au contexte de travail et aux matières et personnes présentes au sein des locaux.

Les brosses permettent de récurer les murs et de les désincruster des bactéries et salissures en profondeur, sans risque d’altération de la surface. Quant aux façades, des brosses spécifiques permettent de désincruster les saletés tenaces et les nocifs (mousses, lichens, etc.) avec efficacité.

► Le nettoyage vapeur

Le nettoyeur vapeur est un moyen efficace de nettoyer et de désinfecter les surfaces murales fragiles. La vapeur suffit à éliminer une large quantité de bactéries tout en présentant l’avantage de ne contenir aucun additif corrosif. Certaines surfaces sont trop sensibles pour être traitées avec des produits détergents classiques. Sans rinçage, le nettoyeur vapeur est un allié intéressant dans de nombreux domaines.

► Le nettoyeur à haute pression

Pour le nettoyage des façades, le nettoyeur à haute pression est un matériel utile et pratique. En effet, il permet de décoller les parasites que sont les mousses et lichens, mais également de nettoyer les salissures et poussières de tous les types de façades ou presque.

S’il fonctionne très bien avec uniquement de l’eau (la force de la pression étant suffisante), il peut également être utilisé avec un produit détergent ou traitant pour un résultat plus adapté à certaines surfaces.

Le lavage des vitres

Le lavage des vitres fait partie des indispensables du nettoyage industriel. Il en va surtout de l’image de l’entreprise, mais il s’agit aussi d’une question d’hygiène, car les bactéries, poussières et saletés s’y fixent.

Produits nettoyage vitres

► Les éponges

Les éponges sont utiles pour le dépoussiérage et le décrassage des vitres. Elles permettent d’appliquer le produit nettoyant sur la surface et de la lessiver en douceur, mais avec efficacité. Il existe plusieurs gammes d’éponges pour vitres, toutes étant conçues pour ne pas rayer la surface du verre et pour désincruster les saletés dans les espaces difficiles comme les angles.

► Les spatules et raclettes

Les spatules et raclettes permettent d’éliminer le produit détergent appliqué sur la surface vitrée ainsi que les salissures que celui-ci a décollées. Elles permettent d’obtenir un résultat impeccable, sans traces ni résidus d’eau ou de produit. Simples à utiliser, il suffit de les faire glisser sur le verre et de les essuyer régulièrement sur un chiffon propre. En outre, elles ne nécessitent pas de séchage.

raclette nettoyage vitres

► Les mouilleurs

Le mouilleur à vitres est un outil en forme de T que le professionnel recouvre d’une peau de mouilleur afin de nettoyer les vitres. Cet ustensile se passe par le laveur professionnel sur la surface vitrée pour en nettoyer la surface, en décoller les saletés, les poussières et la pollution et pour bien humidifier la vitre.

Il s’utilise avant la raclette, qui est quant à elle destinée à éliminer cette humidité sale sans laisser de traces. Il existe plusieurs types de mouilleurs, avec des longueurs et largeurs variables. La qualité de la peau influe également sur la qualité et l’efficacité du lavage.

► Les perches

Les perches sont des manches que les professionnels du lavage de vitres fixent sur leur équipement pour atteindre les espaces en hauteur et les endroits délicats. Elles se vissent ou s’emboitent sur les mouilleurs et les raclettes pour faciliter le lavage des surfaces vitrées et permettre à l’opérateur d’intervenir sans danger et sans effort. Légères, elles sont souvent télescopiques et se règlent en longueur par dépliage ou dévissage.

Les labels des produits de nettoyage

Au sein des entreprises, les détergents font partie des produits quotidiens auxquels l’on ne prête pas particulièrement attention. On a même tendance à sous-estimer leurs multiples impacts. Pourtant, que ce soit pour l’efficacité du nettoyage, pour le niveau d’hygiène obtenu, pour les conséquences sur la santé des travailleurs ou sur l’environnement, choisir des formules de qualité peut faire toute la différence.

label produits nettoyage

Des labels ont été développés, ces dernières années, dans l’optique d’informer les acheteurs et de leur apporter une forme de garantie. On ne peut cependant se fier à un label si on ne connait pas les valeurs qu’il défend et les enjeux de ceux qui l’ont créé. Tour d’horizon des labels des produits de nettoyage en France.

♦ Ecolabel

Ecolabel est un label européen, reconnu par tous les pays de l’Union, qui a été créé en 1992. Son objectif principal est d’orienter les utilisateurs vers les produits de nettoyage les moins nuisibles pour l’environnement. Pour apprécier la qualité écologique des articles concernés, Ecolabel se base sur plusieurs critères d’évaluation, destinés à protéger le consommateur et l’environnement, et à favoriser l’utilisation de substances d’origine naturelle.

♦ Ecocert

Ecocert est un label, d’origine privée, sorti en 2006. Conçu en collaboration avec des acteurs du secteur de l’entretien professionnel, il a pour but d’être plus exigeant que la réglementation officielle. Il met en valeur les produits d’origine naturelle et les alternatives biologiques. Les détergents, labellisés par Ecocert, ne peuvent contenir que 5% de substances chimiques, au maximum.

♦ Cradle to cradle

En français « du berceau au berceau », le label international Cradle to Cradle a été introduit en 2005, par des experts se basant sur l’observation de la nature. Dans leur optique, les articles commercialisés ne doivent générer aucune pollution et être à 100% réutilisables, lorsqu’ils arrivent en fin de vie. Pour obtenir cette certification, les produits d’entretien répondent à des critères de non-toxicité, de recyclage, d’équité sociale, de bonne utilisation de l’eau et des énergies renouvelables.

♦ NF Environnement

Voici un label français qui existe depuis 1991. Derrière cette certification, se cache un cahier des charges strict et exigeant. Il vise la qualité et la performance des produits, ainsi que la protection de l’environnement. Les contrôles du label NF Environnement sont assurés par l’AFNOR, fondation d’utilité publique au service de l’intérêt général et du développement économique.

La charte du nettoyage durable

En 2005, le milieu a pris l’initiative de créer une charte du nettoyage durable. Une façon de guider et d’encourager les entreprises, dans le domaine du nettoyage, à favoriser une production responsable et respectueuse du vivant. L’idée est de faire mieux que ce qui est exigé par les règles en vigueur.

nettoyage durable

Les membres de la charte sont des acteurs du secteur des produits d’entretien, à destination des particuliers comme des professionnels. Ils commercialisent les produits les plus sûrs possibles, à la fois pour l’utilisateur et la  planète. Par souci éthique, les contrôles et certifications sont effectués par des experts indépendants.

Ceux-ci se basent sur des critères tels que les émissions de CO2, la consommation d’énergie ou encore la quantité de matière recyclée. Les entreprises clientes et les consommateurs peuvent se réjouir de voir un secteur, traditionnellement polluant et très chimique, entreprendre un mouvement de transition vers l’assainissement. Apprendre à connaître et reconnaître les labels écologiques favorise des choix de consommation plus conscients, plus responsables, et bénéfiques pour les travailleurs comme pour la nature.

La gestion des déchets professionnels

Si la gestion des déchets fait partie des enjeux environnementaux majeurs, c’est encore plus vrai pour les déchets industriels. Les entreprises et les administrations produisent des volumes de déchets immenses et, dans certains cas, des déchets dangereux. Dans la lignée du développement durable, le gouvernement a défini des obligations en matière de tri et de recyclage, imposées à toutes les collectivités.

gestion tri dechet

⇒ Objectifs : protéger la planète, la qualité de l’air et la santé

Tri, collecte et valorisation des déchets: les dispositions légales en vigueur

Un décret, appelé « 5 flux » est entré en vigueur le 1er juillet 2016. D’après ce texte, les entreprises sont dans l’obligation de trier leurs déchets selon 5 catégories : les papiers et les cartons, les métaux, les plastiques, le verre et le bois. Tous ces matériaux de recyclage doivent être stockés séparément afin de pouvoir être collectés par des prestataires publics ou privés.

L’évacuation de certaines catégories d’objets en fin de vie, comme les déchets électroniques ou les équipements électriques, fait partie des responsabilités du producteur. Dans le secteur du BTP notamment, un réseau de déchetteries supervisé par les producteurs de matériaux, organise la reprise des déchets.

poubelle recyclage dechet

En plus de l’obligation du tri à la source, les administrations publiques ont aussi des objectifs obligatoires de réduction de consommation en matière de papier et de fournitures. Les restaurants sont, eux, tenus de trier les biodéchets et de lutter contre le gaspillage.

La gestion des déchets en entreprise ou en collectivité

Chaque organisation a pour tâche de planifier l’identification, le tri et le stockage de ses déchets. Elle prend ensuite contact avec un collecteur de déchets privé ou professionnel afin de négocier les modalités d’un contrat d’évacuation des déchets. Le prestataire est tenu de fournir une attestation de collecte aux clients.

gestion dechet entreprise

Une gestion intelligente des déchets est une obligation légale et un pas vers la protection de l’environnement, mais cela constitue aussi un avantage pour les entreprises.

Le tri est un excellent outil d’analyse des habitudes de consommation. Il permet d’évaluer les différents postes d’achats, d’identifier les excès ou gaspillages éventuels. Sur base de ces constats, les organisations ont la possibilité d’optimaliser leur consommation et de réaliser de substantielles économies.

Pour aller plus loin

Les déchets de certaines sociétés peuvent se révéler utiles à l’activité d’autres structures. Pour favoriser une telle valorisation des déchets, une entreprise peut entreprendre une démarche d’écologie industrielle et écologique, avec le soutien de l’ADEME – Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.

La formation professionnelle liée à l'exercice d'un des plusieurs métiers du secteur est accessible sous la forme d’un CAP de gestion des déchets et propreté urbaine.