Entretien et nettoyage d’immeubles

Le nettoyage d’immeubles est une prestation divisée en deux types de tâches distinctes :

l’entretien des parties communes et l’entretien des espaces privatifs.

Si ces derniers sont à la charge des occupants, locataires ou propriétaires, les copropriétaires sont responsables de la gestion du nettoyage du reste de l’immeuble.

Qui est responsable du maintien de la propreté des espaces d'immeubles en copropriété ?

Les copropriétés sont généralement composées de plusieurs appartements privatifs et d’espaces communs. L’entretien des parties communes peut être réalisé par les différents occupants en roulement pour réduire les frais, ou par le gardien.

nettoyage surface interieur immeuble

Toutefois, par mesure de commodité et pour s’assurer d’un service de meilleure qualité, il est recommandé de faire appel à un prestataire extérieur spécialisé dans le nettoyage d’immeuble afin de s'assurer que la prestation soit réalisée par des agents compétents.

Un bâtiment bien nettoyé et l’emploi de produits d’entretien adaptés sont gages de sécurité pour ses occupants, notamment dans les escaliers qui sont souvent utilisés.

L’importance du cahier des charges : que couvre le nettoyage des parties communes ?

Les coûts induits par les services de nettoyage d'immeubles étant réglés via les charges de copropriété, il est important de comparer les devis de plusieurs entreprises.

Une fois la société sélectionnée, le contrat signé ne peut s’affranchir du cahier des charges qui permet de définir le périmètre de la prestation.

Ce cahier des charges indiquera notamment :

  1. les tâches à effectuer par zone et leur fréquence  ;
  2. la liste exhaustive des parties communes intérieures et extérieures à entretenir  ;

Les prestations d'entretien à réaliser

Concernant les différentes prestations à mettre en œuvre, celles-ci dépassent le simple ménage réalisé à la maison. En effet, les agents d’entretien peuvent être amenés à :

  • réaliser l’entretien des sols et des mobiliers ;
  • entretenir la façade du bâtiment ;
  • traiter les boiseries ;
  • nettoyer les vitres, les miroirs, les murs, les rampes d’escalier, les boutons d’ascenseur, les interrupteurs, les poignées de portes ;
  • sortir et désinfecter les poubelles ;
  • remise en état des zones détériorées si nécessaire ;
  • réaliser la désinfection de la zone du local poubelles ;
  • déneiger les cours des copropriétés en secteur montagneux ;
  • prendre en charge les petits travaux de rénovation comme la peinture par exemple ;
  • changer les ampoules usagées.

Quels éléments déterminent la fréquence d'entretien d’un immeuble ?

Le nettoyage de copropriétés est en général réalisé hebdomadairement soit une fois par semaine, ou parfois tous les jours en répartissant les tâches sur une semaine complète.

entretien escalier immeuble

Afin d’assurer la propreté de locaux, il est indispensable de définir la fréquence d’intervention que doit respecter l’entreprise de nettoyage dans la copropriété.

Pour le savoir, il convient de considérer plusieurs paramètres, parmi lesquels :

  • la superficie des locaux et des espaces à entretenir ;
  • le nombre d’occupants de l’immeuble ;
  • la présence régulière ou non de visiteurs, par exemple des clients ou des patients si des activités libérales ou commerciales sont pratiquées dans l’immeuble ;
  • l’existence d’espaces verts ;
  • la difficulté d’entretien des surfaces (sols, vitres, murs…), notamment à cause de matériaux particuliers ou de leur nombre.

C’est donc le client  (syndic ou bailleur social), qui décide de la fréquence du nettoyage de l’immeuble et qui tient à jour le carnet d’entretien de la copropriété.

Il est aussi important de veiller à bien entretenir la façade d'un immeuble afin d'éviter l’apparition de mousses ou de dépôt de pollution. L’objectif, au-delà de maintenir la propreté extérieure du bâtiment, est de réduire la fréquence des travaux de rénovation.

Quelle est la réglementation en matière de nettoyage d'immeubles en copropriété ?

Il n’existe pas de réglementation spécifique au nettoyage des immeubles en France, sauf concernant le vide-ordures. Sa définition couvre quatre éléments :

  • le conduit dans lequel les différents occupants jettent leurs ordures ;
  • les trappes d’accès, situées dans les couloirs ;
  • le bac à ordures situé en aval du conduit ;
  • le local dans lequel se trouve le bac à ordures.

L’entreprise de ménage choisie pour l'entretien de l’immeuble est donc tenue de réaliser l’entretien et la désinfection du vide-ordures, notamment en vue d’éviter l’intrusion de rongeurs ou d’insectes.

Le texte qui régit cette règle en France est l’article 79 du Code sanitaire.

Désinfecter régulièrement le vide-ordures d’un immeuble garantit donc la sécurité sanitaire de ses occupants, la fréquence pouvant bien sûr être augmentée.

Devis entreprise nettoyage