Le lavage de surfaces vitrées

Le nettoyage des vitres est assuré par des laveurs professionnels. Ceux-ci effectuent le lavage des glaces, des vitrines et des vitres aussi bien chez les particuliers que dans les commerces et entreprises, mais également à grande hauteur, sur les hauts immeubles. La prestation assure le nettoyage de la surface vitrée, mais également celle de son encadrement, pour offrir à la clientèle un résultat irréprochable.

lavage vitres

Nettoyer ses vitres est indispensable pour un professionnel, qu’il s’agisse d’un local contenant un commerce, des bureaux ou un site industriel. En effet, les vitres ouvrent vers l’extérieur et sont importantes en termes de visuel pour la clientèle ; des vitres propres témoignent du souci de donner une bonne image de soi et inspirent davantage confiance. Les vitres sont un lien entre le milieu intérieur et le milieu extérieur ; elles permettent à la lumière de pénétrer dans les locaux et contribuent au bien-être.

Il est recommandé de nettoyer ses vitres à raison d’une fois par semaine en moyenne, mais les professionnels peuvent être contraints de solliciter les services d’une entreprise de nettoyage à intervalle différente selon le contexte. En effet, certaines vitres sont plus exposées à la pollution, aux poussières et aux salissures diverses. Les prestataires du lavage de surfaces vitrées sont compétents pour répondre aux besoins de chacun et pour dispenser des conseils avisés.

laveur carreaux

Le nettoyage des vitres respecte une série d’étapes précises qui visent à obtenir un résultat optimal. Le professionnel est équipé d’un matériel et de produits nettoyants adaptés et intervient en respectant ces étapes : le dépoussiérage, le mouillage, le raclage et le lustrage.

Les laveurs de carreaux ne sont pas contraints de détenir un diplôme spécifique pour exercer leur métier, car ils reçoivent généralement une formation basique en interne. Néanmoins, certaines études permettent de faciliter un recrutement. En outre, lorsque le professionnel se spécialise (travail en hauteur, chef d’équipe, etc.), des qualifications sont attendues.

Les techniques de nettoyage de vitres

Le lavage des vitres n’est pas une prestation qui s’improvise. Les professionnels sont formés à suivre les différentes étapes du processus pour vous offrir un nettoyage efficace et un résultat net.

techniques lavage vitres

  • Le dépoussiérage des encadrements de vitres : cette première étape est indispensable pour éliminer la poussière, les saletés et la pollution. Elle consiste à dépoussiérer les contours de fenêtres avec le matériel adéquat (chiffon, tête de loup, éponge) pour éviter que ces résidus ne se déposent sur les surfaces vitrées une fois propres.
  • Le dépoussiérage de la vitre : cette deuxième étape sert à éliminer les principaux résidus de surface que sont les poussières et salissures. Le lavage n’en sera que plus efficace grâce à cette action prénettoyante.
  • Le grattage et le dégraissage : ces actions optionnelles s’ajoutent au dépoussiérage dans le cas de vitres particulièrement souillées. Les masses grasses en sont éliminées, de même que les salissures (fientes d’oiseaux, souillures de la rue, etc.).
  • Le mouillage : le professionnel plonge son mouilleur dans son produit nettoyant et l’applique sur la vitre du haut vers le bas pour l’humidifier.
  • L’essuyage de la bordure de l’encadrement : avec un chiffon adapté, le prestataire nettoie la surface vitrée qui borde l’encadrement sur une épaisseur de 3 à 5 centimètres. Ceci permet d’éviter que l’eau sale ne souille les boiseries.
  • Le raclage : la raclette est ensuite positionnée à l’horizontale, en partant du côté haut droit de la vitre. Elle est séchée entre chaque passage avec un autre chiffon propre. Les différentes bandes de passage doivent être superposées pour éviter les traces et s’assurer de bien éliminer toute l’eau sale.
  • Les finitions : la bande vitrée qui borde le bas de la vitre est à nouveau essuyée à l’aide du chiffon pour éviter les traces et coulures. Les boiseries peuvent être éventuellement nettoyées en cas de besoin.
  • Le lustrage : certains professionnels terminent par un lustrage de la vitre à l’aide d’un chiffon adapté. Cette action permet d’éliminer les éventuelles traces restantes et d’obtenir un résultat parfait.

raclette vitre

Chaque étape est répétée en intérieur et en extérieur. Le professionnel commencera toujours par le côté intérieur, généralement moins sale.

Les matériels et produits

► Les produits nettoyants

Pour effectuer un nettoyage efficace des vitres, les professionnels utilisent des produits adaptés capables de rendre les saletés solubles afin de mieux les décoller et les éliminer. Ces produits sont également dégraissants, lavants et brillants, le tout sans laisser de traces.

Il existe toute une gamme de produits de nettoyage professionnel, dont certains sont écologiques. Généralement, ces produits pour professionnels sèchent rapidement pour éviter les traces disgracieuses et ils ne forment pas de coulures. Plusieurs types de diffusion sont possibles : en aérosols, en vaporisateurs, en bidons ou en lingettes afin de répondre à tous les besoins et à toutes les contraintes.

► Les matériels nettoyants

Les professionnels sont également équipés d’un matériel adapté qui ne laisse ni traces ni rayures.

→ Pour le dépoussiérage des encadrements et des vitres : chiffons, éponges et une tête de loup.

→ Pour le décrassage : un grattoir à vitre permet d’éliminer les souillures collées et les taches difficiles.

→ Pour le mouillage des vitres : des mouilleurs propres, des éponges propres et un ou plusieurs seaux.

→ Le matériel pour le raclage : des raclettes souples ou rigides selon les besoins (les raclettes souples sont faites pour le travail à basse température et sur surface non régulière alors que les raclettes rigides conviennent à un travail à température élevée et sur surface lisse) et des chiffons absorbants.

→ Le matériel pour les finitions : des chiffons microfibres et des peaux de chamois permettent de lustrer et de faire briller les vitres pour un rendu parfait.

→ Le matériel en plus : pour travailler en hauteur, les perches télescopiques sont idéales, certains modèles permettant d’atteindre une distance de 9 mètres !

Le lavage des vitres en hauteur

Le lavage de vitres en hauteur est un contexte d’intervention particulier, mais néanmoins fréquent. Il concerne les prestations sur bâtiments hauts comme les espaces de bureaux ou d'habitation. Pour exercer leur métier, les prestataires se doivent d’être équipés d’un matériel de nettoyage adéquat et adapté.

lavage vitres hauteur

Ils peuvent intervenir sur un échafaudage, une nacelle, une plateforme élévatrice, parfois une échelle et plus rarement encore en rappel. Leurs outils sont tous adaptés et accrochables en hauteur pour faciliter leur travail. Ils disposent également de perches télescopiques capables d’atteindre une distance allant jusqu’à 9 mètres en cas de besoin. Les agents peuvent être équipés de matériels de protection et de sécurité : la combinaison, le masque, le casque, les gants ou encore le baudrier si un assurage en rappel est nécessaire.

La fréquence de lavage et le moment idéal d’intervention

Le nettoyage des vitres est conseillé en moyenne une fois par semaine. Néanmoins, la fréquence nécessaire est liée à plusieurs facteurs. En effet, tout dépend de la situation de votre local professionnel, car certains endroits sont plus salissants que d’autres (bord de route fréquentée, etc.), ainsi que de l’usage de vos locaux, car certains ont besoin d’être propres en permanence pour la réception de leurs clients.

intervention nettoyage vitres exterieur

En outre, il se peut que vos vitres se salissent plus rapidement pour différentes raisons (fientes d’oiseaux, travaux à proximité, intempéries, etc.). Quand intervenir pour le nettoyage des vitres ? Il existe en effet des moments propices et surtout des moments à éviter.

Bien évidemment, il est déconseillé de faire nettoyer ses vitres lorsqu’il pleut, car les traces de gouttes de pluie seront inévitables et compromettent la qualité de l’intervention. Mais il est également recommandé d’éviter de confier le nettoyage de ses vitres à un professionnel en période de chaleur. Lorsque le soleil chauffe les vitres, il ne permet pas un nettoyage efficace, car le produit sèche sur la surface vitrée avant même qu’il ne soit éliminé, ce qui laisse des traces disgracieuses.

Les difficultés rencontrées

Le nettoyage des vitres n’est pas toujours aisé. Les professionnels peuvent en effet se heurter à plusieurs difficultés. La plupart entraînent naturellement un surcoût. En voici les principales :

  • Des vitres mal entretenues : certaines surfaces vitrées ne sont pas correctement entretenues. Avec le temps, elles se couvrent de pollution, de poussières, de résidus, de graisses ou de souillures (déjections, etc.). Leur nettoyage est alors rendu plus complexe, car le professionnel sera contraint d’assurer une longue étape préparatoire de dépoussiérage et de décrassage.
  • Le travail en hauteur : il est fréquent que les vitres se trouvent en hauteur ou grande hauteur. Le professionnel se doit donc d’intervenir avec un matériel adapté, comme un échafaudage, une échelle et/ou une perche télescopique, entre autres.
  • Le travail à risque : certains contextes de travail sont dangereux pour les professionnels du lavage de vitre. En effet, certains sont contraints de travailler à proximité du vide, dans des espaces exigus ou non protégés et dans bien d’autres situations précaires.

risque lavage vitres hauteur

Ces difficultés sont les principales, mais d’autres peuvent rendre complexe le travail quotidien des professionnels intervenants : la nécessité de s’adapter aux utilisateurs des locaux, les conditions météorologiques (chaleur, froid, pluie, orage, etc.), le bruit environnant, la circulation routière, etc.

Le métier de laveur de vitres

Le nettoyeur de vitres intervient sur l’entretien des vitres, vitrines et glaces de tous types de bâtiments, des fenêtres des particuliers et vitrines commerciales jusqu’aux gratte-ciels. Ceux qui se spécialisent dans le travail en hauteur sont nommés cordistes ou nacellistes.

metier laveur de vitres

Les études et formations

Pour devenir laveur de vitres, il n’existe pas de formation spécifique en France. Il est tout à fait possible d’exercer cette profession sans diplôme, d’autant plus que l’employeur forme généralement son personnel aux techniques de base du nettoyage. Néanmoins, certaines formations peuvent faciliter un recrutement, comme le CAP APH (Agent de propreté et d’hygiène) et le Bac pro HPS (Hygiène, propreté et stérilisation).

Le Bac pro permet de se spécialiser plus facilement et de prétendre à un poste de chef d’équipe. Pour le personnel travaillant en hauteur, le CACES (certificat d’aptitude à la conduite en sécurité) est obligatoire pour l’intervention sur une plateforme mobile. Sur échafaudage, une attestation de formation est nécessaire.

Salaire et évolution de carrière

En début de carrière, un laveur de carreaux perçoit généralement le SMIC. Néanmoins, des primes sont fréquentes dans le cas du travail en hauteur. La principale évolution de carrière consiste à se former au travail en hauteur, notamment sur les immeubles de grande hauteur en devenant cordiste.

Quel tarif pour une intervention ?

Si vous envisagez de contacter un professionnel pour le nettoyage de vos vitres, sachez que le tarif est susceptible de varier considérablement d’un prestataire à l’autre, d’une région à l’autre, mais aussi en fonction de vos besoins, de vos exigences, de la durée de la mission ou encore du contexte de travail (en hauteur, dans des endroits difficiles d’accès ou à risque, etc.).

pix prestation lavage vitres

Il est donc conseillé de comparer les prix des sociétés de nettoyage pour connaître le coût véritable d’une intervention. Toutefois, voici certaines données qui peuvent vous donner des indications plus précises :

  • Une mission ponctuelle est facturée plus chère qu’un forfait d’entretien annuel.
  • Le coût horaire de base est fixé selon le salaire minimum. Il peut ensuite augmenter selon les compétences du professionnel.
  • Les frais de déplacement ne sont pas toujours prévus dans le tarif, pensez donc à vous renseigner.
  • D’autres majorations sont possibles si les conditions de travail sont difficiles, à risque ou de nuit.

D’ordre général, comptez entre 20 et 40 euros HT par heure de travail.

Le nettoyage de façades

La façade de votre entreprise joue un rôle important, car elle est le premier élément que vos clients et visiteurs voient en pénétrant dans vos locaux. Il est donc essentiel de veiller à sa propreté, car elle renvoie ainsi une image positive de votre société.

Nettoyage professionnel facade

Opter pour un nettoyage professionnel de façade est la solution idéale pour entretenir l’extérieur de vos locaux et les débarrasser des salissures provoquées par la pollution, la végétation, la main de l’homme, les déjections animales et les conditions climatiques.

Les différents types de nettoyage de façade

Il existe différents types de nettoyage de façade, à effectuer selon l’état de saleté de celle-ci, les matériaux qui la composent, sa surface et le budget que vous êtes prêt à dépenser. En effet, la gamme de prix est très étendue, puisqu’il faut compter 5 à 50 euros du mètre carré selon le type de prestation retenu.

  • Le gommage : cette technique permet de nettoyer une façade sans eau ni abrasion au moyen d’une projection de matière. Elle permet de décoller les salissures de la brique, de la pierre, du bois et du béton. Elle est recommandée pour les murs poreux et les façades peu épaisses. Pour ce faire, on projette par air comprimé de l’alumine, des billes de verre, de la calcite broyée ou des noyaux de fruits broyés.
  • L’hydrogommage : ce procédé doux permet le nettoyage des surfaces fragiles en projetant un mélange d’eau et de poudre. Il nettoie ainsi les graffitis, les badigeons, la rouille, les résidus d’incendie, les peintures et les salissures dues à la pollution sur le bois, la brique, le béton et la pierre. Le mélange se compose de 80 % de poudre de verre, de pierre ou de calcite et de 20 % d’eau.
  • Le sablage : le sablage est une autre technique de projection de matière, notamment du sable ou une poudre abrasive, sans ajout d’eau. Cette technique permet d’éliminer les peintures et salissures tenaces, mais s’avère très agressive pour les surfaces, ce pourquoi elle est de moins en moins utilisée. La pression exercée doit être adaptée au matériau composant la surface pour éviter de la dégrader.
  • Le ponçage : le ponçage nettoie la façade par voie sèche, mais il entraîne un retrait de la matière relativement agressif. En conséquence, il est conseillé de réserver cette technique aux surfaces qui le supportent et donc peu fragiles. Il est utile pour éliminer les résidus de peinture, de vernis, de lasure et les encroûtements sur le marbre, le béton, les pierres dures et certains bois.
  • Le peeling : le peeling nettoie les surfaces par voie sèche, mais sans retrait de matière. Il n’y a donc aucun risque de réaction, notamment chimique puisque ce procédé est purement mécanique. En revanche, si cette méthode est douce, elle est très coûteuse et est réservée le plus souvent aux bâtiments classés ou sensibles.
  • La nébulisation : cette technique par ruissellement d’eau permet de nettoyer les façades de bâtiments par voie humide et sans projection de matière. Elle est utilisée pour éliminer les poussières, les salissures et les encroûtements sur la pierre, le béton et la brique. En revanche, il est préconisé d’intervenir sur une façade bien isolée et de calfeutrer les ouvertures pour éviter toute infiltration d’humidité.
  • Le nettoyage haute pression : ce procédé permet de nettoyer les façades en projetant de l’eau à haute pression. Il existe toutefois des techniques comparatives à basse ou faible pression, plus douces. Ce type de nettoyage permet d’éliminer les poussières, les salissures et les résidus de peinture sur le bois, la pierre, la brique et le béton. En revanche, évitez de demander ce type de nettoyage en hiver, car l’usage de l’eau chaude peut provoquer un choc thermique dommageable.
  • Le nettoyage chimique : cette technique consiste à nettoyer la façade en la traitant par des produits chimiques. Elle permet d’éliminer les salissures, les encroûtements et les peintures sur les surfaces. Ce type de lavage nécessite beaucoup de précautions pour ne pas endommager le matériau.

Le nettoyage de graffitis

La découverte d’un graffiti ou d'un tag sur un mur de façade est toujours une surprise désagréable. Malheureusement, ce phénomène se produit régulièrement sur les bâtiments publics, professionnels et privés, et parfois même sur des monuments anciens et protégés.

nettoyage graffiti facade mur

Les spécialistes en nettoyage de graffitis ont étudié diverses techniques ainsi que l’usage de produits variés. Les particularités liées aux types de surfaces ont également été prises en compte. Il existe donc plusieurs techniques performantes pour que ces tags non-désirés ne soient plus qu’un mauvais souvenir.

Quelles techniques de nettoyage sont employées pour effacer des graffitis ?

Certaines techniques sont utilisées dans le nettoyage de graffitis depuis de longues années. Ce sont des procédés relativement radicaux – comme l’usage de décapants ou le sablage – qui ont prouvé leur efficacité. Elles sont cependant moins adaptées aux surfaces fragiles et aux façades protégées et pour certaines, leur impact négatif sur l’environnement les rend moins populaires.

C’est pourquoi, de nouvelles techniques, plus douces, ont été développées ces dernières années comme l’aérogommage, l’hydrogommage ou la cryogénie.

hydrogommage facade

⇒ Le sablage à haute pression

La technique du sablage de façade consiste à envoyer du sable à haute pression sur la surface à nettoyer. Cela a pour effet de « poncer » la couche extérieure du mur et permet de faire disparaître efficacement les graffitis. Le sablage est une technique traditionnelle, utilisée également pour nettoyer et raviver l’esthétique d’une façade. Elle a fait ses preuves de longue date mais, de par sa puissance, elle est inadaptée pour les matériaux fragiles ou les monuments protégés.

⇒ L’application de produits dissolvants ou décapants

Il existe de nombreux produits destinés à l’effacement des graffitis. La variété de ces solutions est étendue mais le principe visé reste le même : dissoudre la peinture utilisée. Cette technique de solubilisation est plus ou moins performante en fonction des produits sélectionnés. Les substances les plus puissantes étant aussi, malheureusement, les plus polluantes.

⇒ La projection de vapeur

L’usage de la vapeur dans le nettoyage est particulièrement apprécié car la vapeur allie efficacité et approche écologique. Il en va de même pour l’enlèvement des graffitis. La technique consiste à projeter de la vapeur chaude à haute pression sur les surfaces à nettoyer. La vapeur peut cependant manquer de puissance pour l’effacement de certains types de peintures ou pour des graffitis incrustés depuis longtemps.

⇒ L’aérogommage ou l’hydrogommage

technique nettoyage mur

Voici deux processus plus récents qui ont été pensés en fonction des préoccupations actuelles en matière d’écologie. Ce sont, en quelque sorte, des techniques de sablage qui ont été affinées. Dans la technique de l’aérogommage, on utilise la projection de l’air et une matière abrasive à basse pression sur le graffiti à faire disparaître. L’hydrogommage est un processus équivalent, si ce n’est qu’on y ajoute de l’eau, une manière notamment d’éviter la poussière. L’aérogommage et l’hydrogommage sont très à la mode aujourd’hui puisqu’ils sont à la fois efficaces, écologiques et adaptés au nettoyage de surfaces plus délicates.

⇒ Le gommage cryogénique

Voici une autre technique de nettoyage émergente : la cryogénie. Il s’agit, ici, d’envoyer, toujours à basse pression, un mélange de glace sèche et d’abrasif sur le mur concerné. Un procédé écologique et compatible, lui aussi, avec l’entretien de bâtiments protégés ou de matériaux fragiles.

Les produits traditionnels utilisés

Des produits d’usage domestique courant peuvent être utilisés pour effacer des graffitis. On peut venir à bout de certains d’entre-eux grâce au white spirit, à l’eau de javel, à l’alcool à brûler ou, mieux encore, au bicarbonate de soude qui a l’avantage d’être naturel et non-polluant.

produits nettoyage mur facade

→ Les solvants et décapants

Des produits chimiques plus puissants que l’on trouve en magasin de bricolage, représentent des solutions efficaces pour enlever les graffitis plus résistants. On peut utiliser de l’acétone, des solvants contenant du chlore ou encore des produits décapants pour la peinture.

→ Les abrasifs

Dans les techniques d’aérogommage, d’hydrogommage et de cryogénie, on utilise invariablement une matière abrasive. Le plus souvent, il s’agit de gravats. Mais, en fonction des caractéristiques de la surface à traiter, il peut également s’agir de bicarbonate de soude ou même de coquilles de noix.

Qui solliciter pour faire disparaître des graffitis ?

♦ Do it yourself : le faire soi-même

En fonction de la taille et de la localisation du graffiti à effacer, vous pouvez tenter de le faire vous-mêmes. Réagissez le plus rapidement possible car un graffiti « frais » est plus facile à nettoyer qu’une peinture incrustée dans le mur depuis longtemps. Si vous choisissez d’utiliser des produits chimiques, pensez à vous protéger avec des lunettes, des gants et un masque.

♦ L’intervention de la mairie

Une autre option peut être de vous adresser à la mairie de votre commune. En effet, à certaines conditions, les services communaux interviennent gratuitement. Il est cependant impératif de porter plainte auprès de la police, au préalable, et de se préparer à des délais d’intervention éventuels.

♦ Contacter des professionnels

Une société constituée de professionnels formés aux différentes techniques et utilisant des produits spécifiques vous permettra de déléguer cette tâche souvent fastidieuse. Des équipes sont à votre disposition pour vous conseiller et vous aider à choisir la meilleure option. N’hésitez donc pas à faire une demande de devis comparatif gratuit pour une intervention rapide.

Nettoyage et démoussage de toiture : techniques, prix et période

L'entretien de la toiture est indispensable pour augmenter sa longévité. Cet entretien passe par le nettoyage et le démoussage. La présence de salissure et de mousse affaiblit la résistance de la toiture et finit par provoquer des problèmes d'étanchéité, les tuiles devenant poreuses.

►Le brossage

Une brosse dure offre la possibilité de retirer les lichens et les mousses incrustés. Puis un rinçage se fait en partant du haut du toit, en veillant à ce que les résidus ne viennent pas boucher les gouttières.

► Le nettoyeur haute-pression

nettoyage toiture haute pression

Le nettoyeur haute-pression enlève facilement les taches et les moisissures. Mais, il doit être utilisé avec une grande précaution surtout sur les toitures les plus fragiles, comme celles en tuile ou en ardoise.

Les traitements préventifs complémentaires

Plusieurs traitements préventifs peuvent être appliqués pour prévenir l'apparition des mousses :

⇒ La pose de fil de cuivre

Les fils de cuivre vont s'oxyder naturellement au contact de la pluie et l'oxydation va éviter la pousse de la mousse, du lichen, des algues. Les fils de cuivre peuvent être laissés en place environ 5 ans. Mais, ils sont incompatibles avec une toiture en cuivre.

⇒ Le produit anti-mousse

Selon les marques, le produit prévenant l'apparition des mousses va s'appliquer avec ou sans rinçage. Les fabricants proposent désormais des anti-mousses, fongicides et algicides biologiques, des produits naturels plus respectueux de la santé et de l'environnement.

nettoyage demoussage toiture

⇒ La pose d'un produit hydrofuge

En plus de prévenir la réapparition rapide des mousses, un traitement peut rendre le toit plus étanche, le produit hydrofuge. Afin de bien saturer la surface, 2 passages sont nécessaires.

Le prix de l'entretien d'une toiture

Le prix d'un nettoyage de toit est en général fixé au m². Il dépend du matériau et de la technique utilisée mais aussi des difficultés d'accès au chantier et de la situation géographique de la maison. Plus le toit est exposé aux intempéries, plus il a besoin d'être nettoyé. Les tarifs moyens constatés vont de 6 à 15 € le m², pour un nettoyage sans hydrofugation et de 12 à 25 € le m² avec.

La période de l'année idéale pour nettoyer et démousser sa toiture

La période idéale pour entretenir sa toiture est le début du printemps, avant l'apparition des fortes chaleurs. Le nettoyage peut également se faire à l'automne mais il est alors préférable d'attendre, que les feuilles des arbres aient fini de tomber.

L'aération des espaces de travail

Pour une bonne hygiène des espaces de travail, l’aération est un élément clé notamment en ce qui concerne le respect du débit d’air minimal. Les polluants se concentrent beaucoup plus facilement dans des espaces clos. Pour ce faire, il est primordial de tout mettre en œuvre pour faciliter la circulation de l’air pour qu’elle soit de bonne qualité. Dans le cas où les bureaux ne possèdent pas d’ouverture sur l’extérieur, il est possible d’opter pour une ventilation mécanique afin d’avoir une bonne aération.

Dans tous les cas, il est primordial que chacun à son niveau s’y mette pour que le cadre de travail respecte parfaitement toutes les règles d’hygiène. Les employeurs devront mettre en place des politiques visant à encourager la prise de conscience sur l’importance d’une parfaite hygiène dans l’entreprise. De plus, dans le cadre du recrutement des professionnels d’entretien qui doivent s’en charger, il faudra être assez pointilleux, car le bien-être et la santé du personnel en dépendent grandement.