Avoir une démarche éco-responsable pour l'hygiène des locaux

Adopter une démarche éco-responsable pour l'hygiène et l'entretien de ses locaux

En cette période où le terme éco-responsable est sur toutes les lèvres, de plus en plus d’entreprises font le choix d’une approche plus écologique de l’hygiène. Comment envisager le nettoyage de ses locaux en adéquation avec l’idée de développement durable ? Comment gérer sa production de déchets ? Comment faire baisser sa consommation d’eau et d’énergie ?

Pour ne pas se perdre dans la jungle de ces nouvelles méthodes de ménage écologique, voici un récapitulatif des différents outils pour un nettoyage respectueux de l’environnement.

Faire le choix de produits écologiques

L'utilisation de produits de nettoyage non écologiques peut avoir un gros impact sur l'environnement. Il existe cependant deux approches pour le choix d’un produit d'hygiène écologique. La première consiste à puiser dans le savoir populaire, en utilisant du citron (désinfectant), du bicarbonate de soude (puissant décrassant) ou par exemple du vinaigre blanc (détartrant). L’autre façon d’agir est d’acheter des produits d’entretien écologiques.

Il faudra alors être attentif à leurs certifications écologiques.

Les normes et certifications écologiques

Ecolabel

Ecolabel est un label européen qui est régulé par ses États membres agréés. Il est le seul à être officiel dans tous les pays de l’Union européenne. Créé en 1992, il propose un haut niveau d’exigences en matière de limitation de l’impact des produits sur l’environnement.

Il est délivré par un organisme indépendant selon des critères très stricts. Le recyclage des emballages, la biodégradabilité des produits, un dosage optimisé et qualitatif ou encore l’accès à un cahier des charges consultables par tous.

Ecocert

Ecocert est un organisme privé fort de 26 filiales réparties à travers le monde. Il assure une présence d’interventions dans plus de 130 pays en délivrant des certifications répondant aux plus hautes exigences d’un développement durable. Pour cela, ils ont mis en place un système d’audit qui se déroule comme suit.

Une réunion d’ouverture entame le processus avec une mise à plat des points à aborder pour l’obtention de la certification. Une inspection administrative vient compléter cette démarche qui se poursuit par une visite de l’entreprise dans l’ordre de son flux de production. Ecocert s’assure des bonnes conditions salariales au sein de l’entreprise requérante. À l’issue de ce parcours, l’auditeur remet un rapport avec les éventuelles mises en conformité à apporter.

Les normes ISO

Les normes ISO 1400 X ont pour vocation d’aider les entreprises à mettre en place et utiliser un système de management environnemental. Au travers d’une vision globale, elle permet l’identification, la surveillance et la maîtrise des questions liées à l’environnement. Ces normes indiquent que l’entreprise est dans une démarche éco-responsable.

Gestion de l’eau, des déchets, contaminations des sols et atténuations des changements climatiques sont autant de points pris en compte.

NF environnement

Cette certification française a été créée en 1991 pour répondre à la question environnementale. Délivrée par l’AFNOR (association française de normalisation), elle regroupe l’ensemble des prescriptions écologiques nationales pour chaque produit. Elle est garante de qualité tout en favorisant la limitation de l’impact écologique des produits tout au long de leur cycle de vie, de la production initiale jusqu’au statut déchet.

Label Qualipropre

Spécifique aux entreprises de nettoyage, Qualipropre est le seul organisme en France de qualification des organismes de propreté. Ce label atteste que l’entreprise a les compétences pour fournir un service de qualité dans le respect des exigences légales. La société de nettoyage doit jouir d’une bonne situation financière et assurer une formation continue à ses employés pour en bénéficier.

Un matériel et des techniques peu énergivores

Le bionettoyage fait le lien entre un matériel de pointe qui permet une économie d’eau et d’énergie, des produits écologiques et des gestes simples, prenant en compte l’écologie. À titre d’exemple, nous pouvons prendre le nettoyage vapeur, utilisé dans les établissements hospitaliers. Associé à la bonne buse, l'eau est portée à haute température (180 °) et mise sous haute pression (10 bars). Cela permet au nettoyeur vapeur une très faible consommation hydrique. Un des aspects qui doit rester au cœur de l’éco ménage est l’efficacité.

Le lavage vapeur offre une action fongicide, bactéricide, levuricide, virucide ainsi que sporicide, ce qui lui a valu une certification NF. Si le choix d’un outillage de bonne qualité a une incidence sur la quantité de produits utilisés, certaines techniques mises au point de façon professionnelle permettent, elles aussi, de réduire les diverses consommations.

La technique dite de pré-imprégnation est par exemple basée sur une imprégnation à l’avance d’un nombre de lavettes ou franges, déterminé par la surface des locaux à laver. Cette méthode permet une utilisation moindre de solutions nettoyantes.

1. préparation de la solution en respectant les dosages.

2. dépose à plat, ou plié en deux sur la tranche, du nombre nécessaire de franges ou de lavettes microfibre dans le seau.

3. versement de la quantité de solutions préalablement dosées.

4. imprégnation d’une minute environ.

5. Lavage du sol en tirant le balai vers soi.

6. lorsque la frange n’est plus humide, la mettre dans un seau dédié et la remplacer

Mise en place du tri sélectif

Trier les déchets en entreprise est une obligation depuis le 1er juillet 2016. Chaque possesseur de déchets est chargé de les trier lui-même. Voici comment procéder.

Poubelle jaune : elle peut recevoir les bouteilles et flacons en plastique, les emballages en cartons, le papier et les contenants en fer (boîte de conserve, désodorisant, canette…)

Poubelle bleue : elle est à destination des magazines et des journaux.

Poubelle verte
: elle est prévue pour les récipients en verre, et les papiers gras et souillés.

Poubelle marron : les restes de repas, les couches culottes et de manière générale tout ce qui n’est pas recyclable iront dedans.

Tous les produits ne pouvant pas être triés feront l’objet d’une mise en déchetterie. Les entreprises du secteur de la restauration doivent quant à elles effectuer un autre tri. Les biodéchets doivent être traités d’une façon spécifique. La part des résidus organiques représente environ 80 % des déchets d’un restaurant collectif, ou à peu près 35 kg par employé dans un restaurant traditionnel. Ces déchets biodégradables sont alors séparés en trois catégories. Les restes alimentaires, les huiles usagées et les résidus de bac à graisse.

Faire le choix d’une entreprise de nettoyage inscrite dans une démarche responsable

De plus en plus d’entreprises du secteur de l’hygiène se tournent vers une approche éco responsable du nettoyage. Faire appel à des professionnels de l’hygiène offre plusieurs garanties environnementales. Ils bénéficient d’une solide formation ou ils apprennent à limiter l’impact de leurs activités sur l’environnement.

Ils utilisent un savoir-faire et du matériel dont le but est l’économie dans la consommation d’eau et d’électricité. Ils privilégient les produits d’entretien certifiés écologiques et maîtrisent la gestion du tri des déchets. Certaines entreprises de nettoyage vont plus loin dans l’innovation en se dotant de véhicules électriques ou s’équipant des dernières générations d’autolaveuse, plus économe en eau et en solutions.

Autres articles du blog :

Conseils pour bien nettoyer et entretenir son matériel en cuir 29/04/2022

Conseils pour bien nettoyer et entretenir son matériel en cuir

Le cuir fait partie des matières très prisées pour la fabrication des canapés, fauteuils, sacs, chaussures et vêtements. Il est doux, souple, résiste mieux...

Lire plus
Les différentes méthodes d’évacuation des déchets de chantier11/04/2022

Les différentes méthodes d’évacuation des déchets de chantier

Comment évacuer les déchets d'un chantier ?D’une certaine manière, l’enlèvement des déchets commence avant même la mise en chantier. Afin de savoir quel...

Lire plus